Le 25 mai dernier, le Premier ministre Édouard Philppe et Olivier Véran, Ministre des Solidarités et de la Santé ont donné le coup d’envoi du Ségur de la Santé aux côtés de près de 300 acteurs du monde de la santé. : acteurs institutionnels, élus, représentants des usagers, Agences régionales de santé, Assurance maladie, ordres professionnels, représentants des établissements et employeurs du secteur sanitaire et médico-social, syndicats hospitaliers, syndicats de praticiens et professions paramédicales libéraux, représentants des étudiants et jeunes médecins, représentants des transporteurs sanitaires, conseils nationaux professionnels et collectifs hospitaliers…

Ségur de la santé : rappel des principes et de la méthode arrêtés.

L’ambition de cette grande concertation est de tirer collectivement les leçons de l’épreuve traversée et faire le lien avec les orientations de « Ma Santé 2022 », pour bâtir les fondations d’un système de santé encore plus moderne, plus résilient, plus innovant, plus souple et plus à l’écoute de ses professionnels, des usagers et des territoires, avec des solutions fortes et concrètes qui devront émergées et seront issues des réflexions, propositions autour des 4 « piliers » suivants :

  • Pilier n°1 : Transformer les métiers et revaloriser ceux qui soignent ;
  • Pilier n°2 : Définir une nouvelle politique d’investissement et de financement au service des soins ;
  • Pilier n°3 : Simplifier radicalement les organisations et le quotidien des équipes ;
  • Pilier n°4 : Fédérer les acteurs de la santé dans les territoires au service des usagers.

En parallèle de la concertation menée au niveau national au travers d’un Comité Ségur national, animé par Mme Nicole Notat et d’un groupe Ségur national spécifique autour des carrières et des rémunérations, d’une consultation en ligne via un espace d’expression dématérialisé ouvert début juin, commencent à s’organiser en région les retours d’expérience qui viendront nourri les débats.

Les ARS étant identifiées comme pouvant accompagner dans l’organisation et le déroulement de ces retours d’expérience, au jour où nous publions ces lignes, celles de Bretagne, Nouvelle Aquitaine ou encore PACA, via leur site internet, font état des différentes actions entreprises en ce sens afin de faire savoir et permettre de partager les actions innovantes, mais également de valoriser les initiatives locales.

Passage en revue de la concertation animée par les ARS Bretagne, Nouvelle Aquitaine et PACA

ARS Bretagne

Via l’accès à un formulaire en ligne ( https://forms.gle/XvehsByPht1C7m6S9), acteurs et usagers du système de santé, peuvent faire part de toutes leurs réflexions, idées, suggestions.

L’accès à cette plateforme est disponible jusqu’au mardi 16 juin 2020, l’ensemble des contributions étant ensuite compilé dans un document régional qui sera remis au ministère de la santé le 20 juin 2020.

ARS Nouvelle Aquitaine 

Pour participer et apporter leur contribution tout est chacun est invité à communiqué son avis jusqu’au 17 juin 2020 en remplissant et renvoyant à l’ARS une fiche, sous format word, dans laquelle sont attendues l’énoncé de propositions concrètes concernant les thématiques retenues constituées par les « 4 pilliers ».

ARS PACA

L’ARS mentionne la programmation des initiatives de concertation suivantes:

  • Une concertation régionale « dématérialisée » accessible en ligne aux professionnels de santé sur notre réseau collaboratif Agora social club dans le cadre de notre démarche « Agoras ».
  • Une concertation large pilotée par la Conférence régionale de la santé et de l’autonomie.
  • Six concertations départementales, en lien avec les acteurs de santé et les élus, responsables, décideurs locaux qui souhaiteront être associés.

Les synthèses des retours d’expérience territoriaux sont attendus pour le 20 juin afin d’être partagées avec le Comité Ségur national en vue de l’élaboration des Accords de la Santé.

%d blogueurs aiment cette page :